skip to Main Content

Est-ce facile de développer un cours en ligne?

La réponse à cette question est oui et non selon la qualité du cours. Il existe de petites plateformes de cours qui offre certaines possibilités. Cependant, un véritable concepteur de formation en ligne doit avoir reçu une formation universitaire et connaître de nombreux outils pédagogiques.

L’e-learning est en évolution rapide tant sur le plan des technologies, des théories que de l’encadrement à distance. Et, si on tient compte de la réalité virtuelle et la réalité augmentée, il faut être à jour et savoir intégrer ces dernières sur le plan pédagogique.

Si on regarde ce qui existe déjà dans les domaines du cheminement, de la croissance personnelle et du développement personnel, le véritable e-learning est actuellement limitée. Peu de technopédagogues ont participé à ce type de cours et ceux existants sont souvent peu  élaborés.

Pour faire un cours en ligne bien conçu, il faut partager les expertises entre un professionnel du domaine et des concepteurs en e-learning afin de produire un produit de qualité.

Est-ce que je dois débourser un montant pour développer des cours en lignes?

Pas du tout. Le principe est celui des maisons d’édition. Un cours est considéré comme une œuvre numérique et demeure soumis aux mêmes droits d’auteurs. Par contre, il y aura au moins deux concepteurs à part vous qui seront de la partie.

Comme un livre, personne n’est payé pour écrire. Lors de la publication, les gains proviennent des droits d’auteurs dérivés de la vente de l’œuvre.

Est-ce que mes cours seront automatiquement acceptés pour leurs développements?

Tout projet de cours qui offre du contenu de qualité, qui permet de vivre des expériences pertinentes transposables en ligne et qui est associée à un marché identifiable sera considéré comme essentiel.

Cependant, l’aspect le plus important réside dans les activités expérientielles provenant d’ateliers, ou qui se font à l’extérieures soit individuellement ou en groupe. Le travail consistera surtout à transposer ces activités en vidéoconférence, en réalité augmentée et en réalité virtuelle.

Avant d’accepter un cours ou un ensemble de cours, des rencontres et des structures de formation seront élaborées et une décision commune de conception sera partagée.

Qui va vendre les cours qui seront produits?

CSVA Québec est une entreprise de conception, mais peut aussi être vue comme une entreprise de marketing. Elle doit faire connaitre son site web qui présente tous les cours conçus. Ce site sera annoncé sur le web, dans certains congrès et au travers d’autres médias.

De façon générale, l’entreprise cherchera à vendre le site, mais des stratégies ciblées seront également associées aux microprogrammes.

Que vient faire la réalité virtuelle dans un processus de cheminement?

La réalité virtuelle va entrer dans le monde de l’éducation dans un avenir rapproché. Cette technologie immersive n’est pas utile que dans les jeux vidéo, mais permet aussi de mettre les gens en contexte d’apprentissage.

Avec la réalité virtuelle et la réalité augmentée, tous les types de création seront possibles et les limites d’un atelier en présentiel pourront largement être dépassées. L’objectif est de créer des contextes authentiques afin de permettre une expérience le plus réelle possible. De plus, la réalité virtuelle permettra de réunir plusieurs personnes dans un lieu commun et donner lieu à un atelier de groupe avec tous les objets nécessaires à l’activité.

Pour ceux qui aiment l’innovation, cette nouvelle technologie permettra probablement la mise en forme de nouvelles façons d’avancer sur notre chemin de vie.

Quels sont les avantages de mettre des ateliers en ligne?

Ce ne sont probablement pas tous les ateliers qui sont transposables en ligne. Peut-être qu’une partie le sera et peut-être qu’il sera possible de développer de nouvelles possibilités dans le virtuel? Nous sommes dans l’innovation.

Il ne faut pas oublier que le virtuel ne remplace pas les ateliers en présentiels. L’objectif n’est pas de les éliminer, mais plutôt d’attirer une plus grande clientèle et les amener graduellement en présentiel. Le virtuel vous fait connaître et demeure toujours une bonne stratégie de marketing.

Par ailleurs, le virtuel touche à un plus grand marché (toute la planète en fait) et la grande majorité ne pourront pas venir à votre centre à cause de la distance. Le virtuel se propose de rejoint ces gens et donne ainsi des gains additionnels importants sur le plan financier. C’est une autre façon de faire, mais c’est l’avenir.

Back To Top